Réouverture dès le 19 mai !

Nos ouvrages sont à nouveau accessibles au public à compter du 19 mai, dans le respect des mesures visant à limiter la propagation de la COVID-19.

Les ouvrages du Bois Karre et de Sentzich sont ouverts chaque samedi après-midi de 14h à 17H et visitables par petits groupes de 5 personnes

L’ouvrage du Galgenberg sera ouvert chaque dimanche et jour fériés à partir de 14h avec un départ de visite à chaque heure (dernier départ à 17H) , là aussi dans le respect des gestes barrières.

L’équipe LMCE

Le 167 RIF

Le 167ème Régiment d’Infanterie de Forteresse (RIF) est un régiment qui occupait les ouvrages dans le Secteur Fortifié de Thionville (SFT). Ce régiment était l’héritier du 167 RI (Régiment d’Infanterie), formé en 1913 et baptisé «les loups du Bois-Le-Prêtre », avant d’être dissous en avril 1923 à Wiesbaden, alors qu’il faisait parti de l’armée française du Rhin.

Ce régiment n’a pas d’insigne qui lui est propre, il utilisera l’insigne de la 128 DI (Division d’Infanterie) conçu lors de la Première Guerre Mondiale et il le gardera jusqu’à sa dissolution.

Insigne de la 128eme Division d’Infanterie

Le régiment est remis sur pied le 23 août 1939, et il prend place dans les ouvrages du saillant de Cattenom (Ouvrage du Galgenberg, PO de Sentzich) puis aussi dans l’ouvrage de Métrich et son voisin, le Billig.

Ce régiment était commandé par les chefs d’états major du Lieutenant Colonel Chaubard, Fuchs et le Colonel Planet (en 1940).

Le régiment occupait un territoire bien délimité qui se divisait en plusieurs secteurs:

-1° Bon situé dans le Quartier d’Oudrenne
-2°Bon situé dans le Quartier de Sierck

Nos ouvrages sont situés sous le 1° Bon – Quartier d’Oudrenne dans le Sous-Secteur d’Elzange. Les troupes d’infanterie occupaient les Petits Ouvrages (PO), les entrées et les blocs d’infanterie des gros Ouvrages (GO), mais également les intervalles, c’est a dire les positions extérieures autour des ouvrages.

Les troupes servaient en général ces armements :

-Tourelles de Mitrailleuses
-Canons antichars de 47 et 37mm
-Jumelages de Mitrailleuses MAC31 (appelés jumelages Reibel)
-Fusils mitrailleurs modèles 1924/29


Le 13 juin 1940, le régiment reçoit l’ordre de se replier sur les Vosges. Une partie de la troupe reste sur place afin d’occuper les ouvrages et retenir les troupes allemandes le plus longtemps possible.
Le 1° bataillon parcourra plus de 130km en 6 jours et se rendra aux Allemands à Tantonville (54) au sud de Nancy. Les 2° et 3° bataillon se rendront quand a eux le 19 juin 1940 aux troupes ennemies.

Le 4 juillet 1940, sur ordre du Haut Commandement Français, les troupes de Forteresses du secteur livrent leurs ouvrages intacts aux Allemands.