Nettoyage du fossé

Au programme le 14 mai : nettoyage du fossé de l’abri du bois de Cattenom et des escaliers. Ils en avaient bien besoin.Encombrés de bûches, de terre, de déchets industriels, même la faune y avait fait son nid. Nous avons mené notre tâche jusqu’au bout avec l’aide d’un maximum de monde venu pour l’occasion, dans la bonne humeur.

Les photos avant et après le nettoyage parlent d’elles-mêmes…

Abri du Bois de Cattenom

La ligne Maginot n’était pas uniquement constituée degros ouvrages bardés de canons. Plus des deux tiers des hommes qui y ont servi étaient à l’extérieur et défendaient les "intervalles" entre les ouvrages.

Pour protéger ces hommes des bombardements, des abrispour réserves locales ont été construits. Ils existent selon deux types : les abris-cavernes, qui sont profondément enterrés, et les abris de surface comme celui présenté ici.

Conçu pour abriter 52 hommes, l’abri est équipé d’une centrale électrique (2 moteurs SUPDI) assurant la lumière et la ventilation, d’une cuisinière au charbon fournissant les repas chauds à l’ensemble du personnel, d’une infirmerie, d’un central téléphonique et d’une salle des filtres. Un forage équipé d’une pompe électrique assurait l’alimentation en eau. La plupart de ces équipements sont encore en ordre de marche, et vous aurez plaisir à découvrir une technologie d’un autre âge en état de marche.
JPEG - 3.3 Mo
L’abri du Bois de Cattenom
JPEG - 2.9 Mo
La cuisinière de l’abri
JPEG - 3.2 Mo
L’un des moteurs de l’abri