Abri du Bois de Cattenom

La ligne Maginot n’était pas uniquement constituée degros ouvrages bardés de canons. Plus des deux tiers des hommes qui y ont servi étaient à l’extérieur et défendaient les "intervalles" entre les ouvrages.

Pour protéger ces hommes des bombardements, des abrispour réserves locales ont été construits. Ils existent selon deux types : les abris-cavernes, qui sont profondément enterrés, et les abris de surface comme celui présenté ici.

Conçu pour abriter 52 hommes, l’abri est équipé d’une centrale électrique (2 moteurs SUPDI) assurant la lumière et la ventilation, d’une cuisinière au charbon fournissant les repas chauds à l’ensemble du personnel, d’une infirmerie, d’un central téléphonique et d’une salle des filtres. Un forage équipé d’une pompe électrique assurait l’alimentation en eau. La plupart de ces équipements sont encore en ordre de marche, et vous aurez plaisir à découvrir une technologie d’un autre âge en état de marche.
JPEG - 3.3 Mo
L’abri du Bois de Cattenom
JPEG - 2.9 Mo
La cuisinière de l’abri
JPEG - 3.2 Mo
L’un des moteurs de l’abri

Gros Ouvrage du Galgenberg

L’ouvrage du Galgenberg (A15) appartenait au Secteur fortifié de Thionville de la Ligne Maginot.
Il est situé au bord de la forêt de Cattenom entre le Gros Ouvrage du KOBENBUSCH et le Gros Ouvrage de METRICH. La mission principale de l’ouvrage était d’occuper un point haut (le « Galgenberg » ) qui offre des vues jusqu’en Allemagne et même vers METZ par temps clair !
Le sommet sous lequel est construit cet ouvrage a permis de réaliser un ouvrage compact avec des galeries de (relativement) faible longueur tout en maintenant l’armement à tir courbe en arrière du sommet, et donc défilé aux vues de l’ennemi.

L’ouvrage comprend deux entrées et six blocs de combat :

  • Entrée des Munitions : de plain-pied, 2 cloches GFM, 1 créneau JM/AC 47
  • Entrée des Hommes : en puits , 2 cloches GFM, 1 créneau JM/AC 47
  • Bloc 1 : bloc d’infanterie avec 1 créneau JM/AC 47, 1 créneau JM et 1 cloche GFM
  • Bloc 2 : bloc d’infanterie avec 1 créneau JM/AC 47, 1 créneau JM et 2 cloches GFM
  • Bloc 3 : bloc d’infanterie avec 1 tourelle de mitrailleuses et 1 cloche GFM
  • Bloc 4 : bloc d’artillerie avec 1 tourelle pour deux mortiers de 81 mm et 1 cloche GFM
  • Bloc 5 : bloc observatoire avec 1 cloche GFM, 1 cloche JM et 1 cloche VDP
  • Bloc 6 : bloc d’artillerie avec 1 tourelle pour deux lance-bombes de 135 mm, 1 cloche LG et 1 cloche GFM

Les 445 hommes de l’équipage de l’ouvrage étaient sous les ordres du Capitaine Guillaume de la Teyssonière.