Gros Ouvrage du Kobenbusch

L’ouvrage du Kobenbusch (A13) tire son nom du bois où il est construit. Il assurait la continuité des feux entre le Gros Ouvrage de SOETRICH et le Gros Ouvrage du GALGENBERG. Le relief n’étant pas très prononcé, il a été construit comme un ouvrage de plaine avec ses entrées reliées par puits aux galeries profondes. Sa mission était la défense de la pointe du saillant de CATTENOM.
Pour ce faire, il comprend deux entrées et sept blocs de combat :

  • Entrée des Munitions : en puits, 2 cloches GFM, 1 créneau JM/AC47
  • Entrée des Hommes : en puits , 1 cloche GFM, 1 créneau JM/AC47
  • Bloc 1 : bloc d’infanterie avec 1 Tourelle de mitrailleuses et 1 cloche GFM
  • Bloc 2 : bloc d’infanterie avec 1 créneau JM/AC47, 1 créneau JM et 2 cloches GFM
  • Bloc 3 : bloc observatoire avec 1 cloche GFM et 1 cloche VDP
  • Bloc 4 : bloc d’infanterie avec 1 tourelle de mitrailleuses, 1 cloche GFM et 1 cloche JM
  • Bloc 5 : bloc d’artillerie avec 1 Tourelle de 75 Mle R32 et 1 cloche GFM
  • Bloc 6 : bloc d’artillerie avec 1 Tourelle de 81 et 1 cloche GFM
  • Bloc 7 : bloc d’artillerie avec 3 créneaux de 75 Mle 32, 1 Cloche LG et 2 cloches GFMLe bloc 7, qui est une casemate d’artillerie, flanque la vallée de la MOSELLE conjointement avec le Gros Ouvrage de METRICH.Les 527 hommes d’équipage de l’ouvrage étaient sous les ordres du Commandant Charnal. Les dessous de l’ouvrage ont été noyés lors de la construction du lac artificiel du Mirgenbach pour la Centrale nucléaire de Cattenom.

L’entrée munition de l’ouvrage du Kobenbusch

L’entrée homme de l’ouvrage du Kobenbusch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*